top of page

Le réseaux sociaux: : apprendre à se détacher des indicateurs de 'succès'

J'aime, like, follow ... des indicateurs certaines fois intéressants à prendre en compte pour savoir quoi faire mais qui trop souvent nous mènent à des émotions et des choix pas très bénéfiques ...





Ce que l'on apprends en général sur les réseaux et le marketing c'est de faire attention aux indicateurs; le nombre de j'aime, le nombre de commentaires, le nombre de personnes qui nous suivent etc. des indicateurs sur lesquels ont se focalise trop souvent et qui peuvent nous heurter, nous démoraliser, nous amener dans la comparaison de l'autre et à prendre de mauvaises décisions.

Avec le temps et l'expérience j'ai compris que ces indicateurs sont justes des indicateurs, qui certes peuvent nous guider sur ce que les gens veulent voir plus, qu'est-ce que les gens apprécient le plus, quelle décision prendre en terme de stratégie, mais ce ne sont pas des indicateurs de votre valeur, de comment les gens vous apprécient ou qui disent même que personne n'a envie de travailler avec vous.

Merci de lire Les chroniques de Morgane ! Abonnez-vous gratuitement pour recevoir de nouveaux Post et soutenir mon travail. Abonné

Je vois des comptes avec seulement quelques milliers d'abonnés qui n'ont que 50 à 100 j'aimes par post alors que ces entreprises font des centaines de milliers d'euros de chiffre d'affaire à l'année.



Il est donc important d'apprendre à s'en détacher, à les voir comme des aides et non pas des nombres qui vous définissent en tant que personne!










Posts récents

Voir tout

Tout quitter ...

Ce que les autres appelent la folie, moi je l'appelle l'intuition, l'ambition et écouter le feu qui est en nous ‘Je ne sais pas si tu es courageuse ou complètement irréfléchie’ Assis tranquillement su

Retour à la simplicité

Dans la vie comme dans son activité la simplicité est la clef du succés ‘Mettez en place cette stratégie pour gagner 10 000€’, ‘Voilà le type de contenu qu’il vous faut pour être viral’, ‘C’est LA str

Comentários


bottom of page